Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Can - You RESIST ME ?
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -49%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
195 €

 

 Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong

Aller en bas 
AuteurMessage
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeMar 23 Fév - 21:42



Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Topic010Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Jae10
Jeong Sang Hoon & Park Ji Hyun



2 Mai 2009 – 14h24

Je ne devrais pas vous l'avouer...Mais je vais vous le dire...

Je ne sais pas du tout ce que je fais là. Ce cours habituellement est des plus passionnants...Enfin non, façon de parler. C'est juste un cours où j'aime venir me défouler, libérer mon trop plein d'énergie et aussi m'apaiser. Mais là, je ne vous dit pas...

Premièrement, j'étais arrivé avec un peu en retard ( allez 10 minutes à peine ) car je m'étais fait rabâché comme une chaussette pourrie par mon prof de maths. J'avais « soit-disant » dormi pendant son heure. Je n'y pouvais rien moi, si vous voyiez son cours, si ennuyant et sans-sens... Vous aviez déjà entendu un prof dire, pour expliquer aux élèves « Mais non, c'est comme si je vous disais de prendre la porte rouge et que vous prenez la porte bleue ». Ce n'était à ne rien comprendre. Quel rapport avec les maths ? Déjà ça, ça m'avait énerver. Non, mais il se prenait pour qui ce prof ? Il avait le droit de me traiter comme ça ? Je n'étais plus au lycée...

Ensuite, les cinq minutes d'interclasse passèrent trop vite et je n'eus même pas le temps de m'en cloper une, que je dus déjà y aller...

J'ouvrais la porte du gymnase en courant presque et tombais nez à nez avec le professeur d'éducation physique. Un peu plus grand que moi, à peine plus âgé ( ils ont du le sortir des couches-culottes ), genre beau gosse, bon genre dont toutes les filles tombaient amoureuses. Moi, avec son air de St-Nitouche, il m'énervait déjà.


- Je suis en retard...Un prof m'a retenu...

Il hocha la tête sans rien ajouter et je courus vers le vestiaire sans chercher à comprendre plus de choses. Au moins, sur ce point, il avait l'air passif. Je me changeais en vitesse record et rejoignais la petite troupe. J'observais du coin de l'œil, pendant qu'il donnait les consignes, si un de mes amis était là. Mais il ne semblait pas. C'était vrai que nous avions séché pour l'instant plus de la moitié de ses cours. Mais si vous voyiez son programme...

Il nous annonçait enfin le sport d'aujourd'hui...Volley-ball...Super...

Nous commencions par des petits échauffements : courir en rond, sauter, bouger ses doigts, et d'autres choses comme ça, des plus basiques. Après un moment, il nous mit en équipe. Je tombais avec une bande d'intello' qui avaient plus l'air de calculer la trajectoire de la balle que de jouer réellement.

Les matchs, un contre un, commencèrent et je n'eus aucune difficulté à tous les battre...Ils étaient trop concentrés sur leurs mouvements. Mon avis sur le volley était que ça devait se faire au feeling. Tout était dans l'instinct, en sachant tout de même les bases, évidement.

Le prof vint alors me voir et me plaça dans une autre équipe...Cette fois je tombais sur des armoires à glace. Comparé à eux, j'avais l'air d'un pantin fait de porcelaine. Cette fois, ce fut des matchs de 4 contre 4. J'en bavais un peu plus certes. Le match se déroulait correctement lorsqu'un des joueurs adversaires me lança violemment la balle dessus. Je l'attrapais, plutôt surpris, et regardais en sa direction. Lui avait un sourire sadique...

Je voulus aller vers lui et lui demander ce qui n'allait pas. Mais le prof siffla, annonçant la pose. N'essayant pas de chercher plus loin, je partis vers un banc et m'assis un moment. Je pris la bouteille d'eau à mes côtés et en bus une gorgée.

Une fille vint s'asseoir à mes côté et posa sa main sur ma cuisse.


- Tu te débrouilles comme un chef, Oppa.

J'esquissais un sourire et elle rigola. Je lui tendis ma bouteille et elle but une gorgée avant de se relever et de partir. Au dernier moment, elle se retourna et me fit un clin d'œil. Secouant négativement la tête, je m'allongeais un peu sur le banc. Ça faisait vraiment du bien de faire un peu de sport. Je sentais mes muscles complètement détendus. Quelques secondes plus tard, le coup de sifflet retentit et je me dirigeais alors vers mon terrain. En passant devant l'équipe adverse, le joueur précédent me cracha à la figure.

- On va te mater !

Je hochais un sourcil, pas plus impressionné que ça et me préparais en position. J'étais devant au filet, en position latéral. Le jeu commença et fut plus violent que précédemment. Ce n'était à ne rien comprendre. Qu'avait cette bande d'hormones sur pattes ? Mais nous menions quand même. Au bout de quelques minutes, le prof vint nous voir et avant de partir voir un autre groupe, nous dit de jouer plus relax', que ce n'était pas une compétition. Sur ce point, je fus d'accord avec lui.

L'engagement fut pour l'équipe adverse. Le gonze qui envoya la balle, tapa dessus comme un boulet . Celle-ci ne franchit même pas le filet, mais au contraire, rentra dedans, venant me fracasser le visage. Je me relevais et le regardais bizarrement, devinant que ce geste avait été intentionnel.


- Tu veux quoi à la fin, mer.de ?

Il se rapprocha de moi à grands pas en agitant des bras et protestant. Je me baissais et passais le filet pour me retrouver nez à nez avec lui. Il m'agrippa au T-shirt et me débita un nombre d'informations dont je ne comprenais pas tout. En gros, il me traita de tous les noms possible et me désigna comme étant un dragueur à nana. Il était jaloux ? C'était à cause de la fille d'avant ? Je le prenais alors aussi par le col et dressais le menton. Non, mais ce n'était pas un type dans ce genre qui allait m'intimider ou me faire peur.

Le corps à corps (ainsi que son ton) s'intensifia et il voulu me donner un coup. J'esquivais sans peine et me disais que c'était n'importe quoi. J'étais peut-être une « ordure » aux yeux des autres comparé à lui, mais à ce moment précis, c'était lui qui me provoquait. Il voulut me donner un autre coup sous les encouragements de ses amis. J'esquivais à nouveau en me baissant. Je passais alors derrière lui et après avoir fait le tour de lui, lui assénais une droite dans la mâchoire. Il secoua la tête, essaya de retenter quelque chose mais je bloquais alors son poignet en le lui tordant. Il se mit pitoyablement à genoux et me supplia de le lâcher.

Ce fut, évidement à ce moment-là que le prof arriva. Il était un peu déboussolé et furieux. La personne qui prit fut évidement, moi (sympa les gonzes dénonciateurs). Je fus mit sur le côté, en attendant que je me « calme » et que je reçoive mon « châtiment ». Fulminant, je me retournais, frappais dans la balle qui était par terre et sortais quelques minutes pour prendre l'air. Les portes étaient ouvertes pour laisser entrer un léger courant d'air dans cette chaude journée. Les profs étaient comme ça. Ils ne croient jamais les « fouteurs de merde » et la parole des « gentils petits » était sainte.

Je m'adossais à la porte et soupirais. Ça m'arrivait toujours à moi ce genre de merde. En plus, je n'avais pas de clopes sur moi pour me calmer. Ce n'était vraiment pas mon après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeMar 23 Fév - 23:29

Une belle journée pour faire cours. Je m'étais levé du pied droit et j'avais la patate. Rien de mieux pour finir la semaine en beauté et profiter à fond du week-end.

Après m'être changé dans le vestiaire des prof' dans le bâtiment, je me rendais en trottinant au gymnase pour faire mon cours. Mes élèves m'attendaient. Au premier coup d'œil, je remarquais plus d'élèves que d'habitude. La petite Inoue qui nous venait récemment du Japon, Kwang Yi qui revenait d'une bonne grippe et... C'est tout. Aujourd'hui encore il n'était pas venu. Ji Hyun.

J'ouvrais les vestiaires aux jeunes et les fis entrer.


- Un bon quart d'heure pour vous préparer et retrouvez moi dans le gymnase. Je vais préparer le matériel.

Aujourd'hui : Volley-ball.

Mon programme n'était pas fixe et visait à ouvrir les étudiants à toutes les disciplines existantes. Mon choix pour le moi de mai s'était porté sur ce sport car c'est avant tout un sport d'équipe mais également un sport de réflexe où tous nos sens sont en éveil car la passe peut venir de n'importe où. Ce qui devenait également bien fatiguant à long terme et défoulait bien les élèves. Là, c'était la troisième raison. Et je l'avais choisie en partie à cause de Ji Hyun. Dommage.

Soudain, la porte du gymnase s'ouvrit et Ji Hyun débarqua comme un guerrier. Je fis un gros effort pour rester impassible. J'étais bien content qu'il vienne à mon cours. Il avait du talent et un paquet de volonté, et j'avais envie de voir ça sur le terrain.


- Je suis en retard...Un prof m'a retenu...

Je ne dis rien et me contentais de hocher la tête en direction des vestiaires. Avec ce gosse, le moindre mot pouvait déclencher une bombe. Surtout quand c'est moi qui parlait. Donc ce coup-ci, je n'avais rien à lui reprocher alors autant l'épargner.

Les élèves rejoignirent le gymnase et j'annonçais le programme du jour.


- ... Et surtout amusez-vous. Le Volley est vraiment un sport fun qui défoule. Tapez de toutes vos forces dans la balle, mais ne blessez pas vos collègues. Oh ! Et échauffez-vous un peu avant de commencer. Je vous laisse faire selon votre envie, mais étirez-vous bien si vous avez des faiblesses articulaires. C'est un sport très physique.

Je divisais la promo en équipes et les fit commencer des matchs de un contre un. Une façon pour moi de jauger leur niveau. Je remarquais pas mal de pointure, tant des filles que des garçons. D'autres moins bon mais qui s'investissaient. Et au milieu de tout ça, je repérais Ji Hyun. Certes, il a un certain charme pour un "rebelle extra chiant qui me pourrit chacun de mes cours", mais je remarquais surtout son sens du jeu. Il ne remarqua même pas que je l'observais tant il était concentré. Et il jouait bien. Je l'avais déjà noté lors de précédents cours où il avait daigné montrer sa frimouse : il était doué et il s'investissait. D'où mon penchant actuel à favoriser des activités qui lui plairait. Pas seulement du favoritisme. Une façon de lui faire comprendre que j'allais dans son sens et que je voulais l'aider. Il n'allait certainement rien remarquer mais j'espérais qu'au moins la pratique de sport régulière, et de mon choix, l'aiderait à orienter sa colère.

Après avoir fait le tour des compétences de chacun, je sifflais et lançais les matchs équipe contre équipe.


- Oh ! Attends Ji Hyun ! Viens plutôt dans cette équipe. l'interpellais-je pendant que les groupes se plaçaient sur le terrain. Echange avec Chang Goon.

Se faisant, je regroupais les grosses pointures du jeu, curieux de voir comment les choses se passeraient. Ji Hyun continuerait-il à plonger dans le jeu la tête la première ? Ou se lasserait-il de la concurrence et lâcherait-il tout ? Rien que l'issue d'une telle situation m'apporterait des réponses sur sa personnalité.

A ma grande surprise, Ji Hyun continua de jouer à fond. J'observais ses mouvements. Toujours aussi calme et précis. Même s'il pouvait augmenter la violence de ses frappes, elles demeuraient aussi précise qu'en un simple un contre un. Il avait du sang froid ce gosse...

Je me réveillais de ma transe et fis le tour des terrains pour observer les autres élèves à l'oeuvre. L'administration et mon job' de prof' exige que je prenne des notes sur tous les élèves pour suivre leurs performances. Je ne le fais pas. Cette fiche qu'on m'a refilé en quadruple exemplaire pour fliquer les élèves ne me sert qu'à prendre des notes sur leur progression. Car n'est-ce pas le plus important ? Persévérer pour vaincre ses faiblesses et aller de l'avant ? Je veux y croire.

Un coup de sifflet de ma part indiqua aux élèves qu'ils pouvaient faire une pause d'un petit quart d'heure. Large pause mais je le leur devais bien. Dans cet établissement difficile, ils me respectaient assez pour venir assister à mes cours. Ma façon de les remercier était de leur accorder plus de liberté...

Les jeux reprirent et je continuais ma ronde. Soudain, des clameurs s'élevèrent dans le gymnase. Je n'eus pas longtemps à chercher. Une altercation sur le terrain de Ji Hyun. Je m'y dirigeais au pas de course et vit Ji Hyun en prise avec un adversaire de l'équipe adverse, et pas le moins imposant.

Je m'interposais et, ne comprenant rien à la situation, je les séparais.


- Oh ! Vous deux ! Du calme ! Ce n'est pas un ring ici. Vous règlerez vos différents plus tard si vous le voulez bien. Pour l'instant, vous allez vous calmer au frais.

M'adressant à Ji Hyun, je fronçais un peu les sourcils. Un peu déçu je dois dire qu'il gâche un effort de sa part que j'avais tant apprécié.

- Ji Hyun, va te poser sur un banc pour méditer...

Il tourna les talons et frappa de rage dans une balle avant que je n'ai pu finir ma réplique, m'adressant à son adversaire.

- Et toi, tu vas me faire le plaisir de faire pareil. mais de l'autre côté du gymnase. Allez go !

L'équité. Ma deuxième devise préférée.

L'armoire à glace grogna et je vis une lueur de dégoût passer dans ses yeux lorsqu'il me regarda. Mais il était assez raisonnable pour savoir que je ne faisais que mon job' et que mon châtiment n'était qu'un leurre bidon pour les séparer. Que pouvais-je faire d'autre ? Les mettre en colle ? Laissez-moi rire ! Pas pour ça ! Je ne m'appelle pas Li Seung Woo, prof' de chimie moi !


- Allez tout le monde ! On reprend les matchs ! annonçais-je en frappant dans mes mains.

Je cherchais Ji Hyun du regard mais ne rencontrait que la porte battante du gymnase. Je sortis au trot de la salle, débouchant ainsi sur le terrain... Personne ?

Sentant une présence derrière moi, je me retournais et vis Ji Hyun adossé au deuxième battant de porte. Il secouait avec ferveur un paquet de clopes vide, espérant voir une rescapée en tomber.

Je mettais mes mains dans mes poches et, m'approchant, m'adossais au battant de la porte qui venait de se refermer derrière moi.

Je fis silence un instant avant de commencer :


- Tu aimes ce genre de sport ?... Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que tu étais bon. Dommage que tu sèches souvent.

Puis lui dédiant un regard un peu complice, j'ajoutais :

- Je ne réfère pas des absents à l'administration je précise.

Lassé de notre proximité - et parce que je n'avais pas envie qu'elle l'énerve également - je me décollais de la porte et avançais un peu sur le terrain, profitant de la bouffée d'air frais. Vraiment une belle journée. Et il fallait que ça continue.

Puis je me retournais, fixant Ji Hyun sérieusement.


- Pourquoi tu snobes mes cours si tu aimes ça ? J'aimerais comprendre. Ma tête te revient pas ? Ou sûrement ma morale de prof' ? Aide-moi un peu et sors moi les griefs que tu as contre mes cours et moi.

Je n'en avais pas fini avec toi le jeune.

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeMer 24 Fév - 15:35

Mais bon sang ! Pourquoi rien ne sortait ? Je secouais avidement mon paquet, en espérant qu'une bride de cigarette en sorte Mais c'était juste impossible...Soupirant, je m'adossais à la porte, en poussant un profond soupire. Soudain, la silhouette de Mr Jeong sorti en courant. Il semblait chercher quelque chose des yeux et finit par se retourner vers moi. Je détournais alors ma tête, regardant la forêt avoisinant au gymnase. J'entendis l'autre battant de la porte se refermer et le poids du prof s'appuyer contre celle-ci. Il eut un cours silence puis sa voix vint troubler la paix environnante.

- Tu aimes ce genre de sport ?... Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que tu étais bon. Dommage que tu sèches souvent.

Je tournais mon regard, surpris, vers lui. Je m'attendais plus à un sermon ou une sanction, mais non, rien ne vint à pars ça...Je plongeais alors mon regard devant moi et répondis avec un ton des plus neutre.

- Je préfère les sports de combat...Mais, effectivement, le jeu d'équipe me plait bien. Si je sèche, il faudrait vous posez la question du pourquoi...

Il me lança un regard puis ajouta.

- Je ne réfère pas des absents à l'administration je précise.

Je haussais les épaules. Après tout, c'était vrai que je ne les justifiais jamais et je n'avais encore jamais eu de plaintes. Mais je n'étais pas le seul à sécher, alors cette réflexion ne me faisait ni chaud, ni froid. Cependant, je lui en fus reconnaissant de respecter notre décision de venir ou pas à son cours. Après tout, ce n'était pas une matière « essentielle ».

Il se dégagea de la porte et commença à marcher devant moi. Je le suivais discrètement du regard. Je préférais qu'il soit loin de moi. Non pas que je le déteste, mais certaines fois, j'explose sans crier gare quand quelque chose me pèse ou dérange.


- Pourquoi tu snobes mes cours si tu aimes ça ? J'aimerais comprendre. Ma tête te revient pas ? Ou sûrement ma morale de prof' ? Aide-moi un peu et sors moi les griefs que tu as contre mes cours

Je me dégageais alors moi aussi de la porte, et lui lançais un regard avant de détourner la tête. M'énerve avec ses réflexions. Il veut vraiment entendre ce que j'ai à lui dire ?

- Je ne « snob » pas vos cours...fis-je en citant avec une mimique des doigts, je n'ai juste pas envie de venir. J'ai d'autre choses à faire. De plus, certains de vos cours sont les premières heures du matin, c'est trop brutal pour moi comme réveil.

Je soufflais un petit coup avant de me tourner vers lui.

- De plus, oui, votre tête me « revient » pas. Avec votre expression angélique, j'ai presque envie de vous …et..vos morales, vous pouvez vous les garder.

Je me retins et me retournais pour entrer. Je n'avais pas envie de passer mes nerfs sur un prof. Surtout que celui-ci ne m'avait rien fait en particulier. J'entrais alors dans le gymnase et remarquais que l'autre brute épaisse sans cervelle était consigné sur un banc, de l'autre côté du gymnase. Alors, il avait aussi eu le droit à ce petit remontant ou il allait avoir un sermon ?
Je secouais la tête négativement et décidais que pour aujourd'hui, le cours de sport prenait fin.

Me dirigeant vers les vestiaires, je sentis une pression sur mon bras. C'était la jeune fille de tout à l'heure. Je me souvenais de son nom, Chiko Kokoro. Une des plus populaires de ce bahut. Mais désolé ma grande, je n'était surement pas fait pour toi. J'esquissais un sourire à sa vue et elle commença, un sourire aguicheur sur les lèvres.


- Oppa, tu vas bien ? Cet abruti ne t'a pas fait mal ? Enfin, je ne pense pas, tu es si doué. Tu l'as tout de suite maitrisé...

Elle rigolait presque en le disant quand à moi, je soupirais intérieurement. Les filles étaient toujours impressionnées par ce genre de chose. Mais quand ça leur arrivait, elles aimaient moins ça. Hochant la tête, je déposais un baiser sur sa joue avant de la quitter pour les vestiaires.

Il était vide et sombre, et cela me fit un grand bien. Je m'asseyais alors quelques secondes sur un banc et pensais à tout cela. Ce prof était vraiment bizarre ...et je devais l'avouer, étonnant. Mais je ne lui trouvais rien de plus. Ce n'était qu'un prof. Je me couchais quelques minutes sur le banc et prenais mon portable en main. J'avais 4 messages. Tous de la part d'amis qui me demandaient où j'étais et aussi, si la soirée qui approchait était toujours tenue. Je me fis force pour le remettre dans mon sac et de répondre plus tard..Enfin, si je n'oubliais pas. Après tout, cette soirée était que dans quelques heures et j'avais pris exprès libre pour y passer un petit coup. Enlevant enfin mon t-shirt, je le jetais sur le banc. J'en fis de-même avec mon short avant de sauter dans mon jeans. J'étais entrain de fermer la braguette quand la porte des vestiaires s'ouvrit.

Surpris, je me retournais dans cette tenue pour faire face à mon « adversaire ». Je m'étais attendu à tout. Chiko, l'autre brute, un ami...Mais non, ce n'était que le prof. Il était un peu essoufflé – il avait du un peu courir – et me regarda avec un air bizarre. Je haussais un sourcil et lui demandais, toujours avec ce ton neutre, qui m'était si caractéristique.


- Oui ? Vous voulez ? Je suis entrain de me changer là...

J'écartais un peu les bras pour lui montrer ma tenue...enfin, pas montrer, lui faire remarquer. Il m'avait assez détaillé du regard. Et cela me gêna plus qu'autre chose. Me retournant, j'enfilais ma chemise ainsi que ma cravate, ne les refermant pas. Je fourrais tout mes habits dans mon sac et le fermais d'un geste vif. Prenant mon veston en main, je hissais sur mon épaule mon sac et passais devant lui.

- Je m'en vais. Au revoir professeur.

Je commençais à traverser le gymnase, où tout le monde jouait encore. Chiko me fit un petit signe de la main en souriant et je hochais de la tête pour lui dire « à bientôt ». Mes pas n'emmenèrent rapidement dans le couloir où se trouvait la porte d'entrée. Cela avait été finalement une mauvaise idée de venir. Je mis ma main sur la poignée et ouvris la porte. L'air frais me fouetta un peu le visage et je l'inspirais pour en mettre une bonne partie dans mes poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeMer 24 Fév - 17:13

- Je ne « snob » pas vos cours...répondit-il. Je n'ai juste pas envie de venir. J'ai d'autre choses à faire. De plus, certains de vos cours sont les premières heures du matin, c'est trop brutal pour moi comme réveil. De plus, oui, votre tête me « revient » pas. Avec votre expression angélique, j'ai presque envie de vous... et... vos morales, vous pouvez vous les garder.

Après avoir vomi ce qu'il avait sur le coeur, il se détourna et rentra. Je l'avais énervé, mais pas assez pour qu'il sorte de ses gongs. Tant mieux.

Je restais un peu à l'extérieur, inspirant à fond de l'air frais. Un rictus m'échappa en repensant à sa réplique "votre expression angélique". Amusant venant de sa part. J'avais des traits durs et il n'y avait que mon comportement qui pouvait être défini comme "angélique". A contrario, Ji Hyun avait un visage fin et digne d'un archange, mais un comportement odieux au diable. S'il y en avait un qui devait avoir une expression angélique, c'était bien lui. Pas moi.

Des images me revinrent. Ji Hyun vomissant dans les toilettes, complètement saoul et desinhibé. Ji Hyun tremblant comme une feuille en manque de came dans les vestiaires. Ji Hyun se cognant jusqu'au sang avec un mec qui lui avait adressé la parole au mauvais moment... Mon coeur se serra et je doutais un instant. Est-ce que j'arriverais à le sortir de son processus d'autodestruction... ? Très honnètement, je n'en étais pas certain et j'appréhendais. Même si j'étais plus âgé, même si j'étais un professeur, je tentais de désamorcer une bombe. Et si elle explosait, j'allais me prendre du shrapnel dans le cœur...

Inspirant à fond, je me vidais l'esprit. Mon instinct ne m'avait jamais trompé, et bien que ma conscience me mène souvent sur des routes difficiles, je voulais vivre une vie dans ma morale.

Il fallait que je l'aide.

Mais comment ? Ma tête ne lui revenait pas. OK, ça c'était fait. Mais peut-être étais-je trop... "angélique" ? Et si je lui montrais que nous étions à égalité ? Fait dans le même moule ? Peut-être serait-il plus sensible à mes propos...

Je secouais la tête et oubliais ça. Cette idée impliquait que je me laisse aller dans mon comportement et... je ne pouvais pas me le permettre... pas dans ce bahut. Et surtout pas vis à vis d'un élève... Mais c'était bien ça le problème. Un élève. Un prof. L'ultime barrière.

Je tournais les talons et retournais au gymnase en courant. Je jetais un œil aux terrains. Tout le monde s'entrainait sans s'inquiéter de mon absence. Même l'élève puni restait sagement sur son banc. Brave petit. Mais je n'aperçus pas Ji Hyun. Il s'était déjà fait la malle ?

Sans frapper, j'entrais dans les vestiaires. Ji Hyun était en train de se changer.


- Oui ? Vous voulez ? Je suis en train de me changer là... me lança-t-il

Je ne pus m'empêcher de le détailler de haut en bas. De la surprise de le trouver dans cette tenue sans doute. Mais je me rendais compte de mon indiscrétion et, alors qu'il se retournait pour continuer à se vêtir, je détournais le regard, troublé. Troublé ?... Pourquoi ?... Je ne veux pas savoir.

Ji Hyun finit de fourrer ses affaires dans son sac et je constatais qu'il s'était habillé élégamment. Pas le genre de truc qu'on se met sur le dos pour retourner en cours.

Qu'avait-il donc en tête ?

Je n'avais pas prononcé un seul mot et je le regardai hisser son sac sur son épaule.


- Je m'en vais. Au revoir professeur. dit-il en passant à côté de moi.

Un sale pressentiment me saisit. Le genre "Attention ! Danger imminent ! Ne pas franchir la ligne jaune !". Une sale frousse me parcoura tout le corps. Je fonçais à toute allure hors du gymnase, défonçant limite la porte et sortant en trombe.

Apercevant Ji Hyun, je le rattrapai et l'arrêtai par le bras. Il se retourna vers moi et je le lâchai.


- Attends... Où... tu vas comme ça... ? demandais-je, essoufflé.

Mauvais. Si je l'assénais de question indiscrète, il n'allait pas me faire plus confiance que ça. Je mettais mes mains sur mes hanches et baissais la tête un instant pour reprendre mon souffle. Puis reprenais.

- Je veux dire. Tu vas faire tes affaires ce soir, ça se voit bien, et ça ne me dérange pas mais... Rien de dangereux ?

Je sentais que Ji Hyun ne savait plus du tout à qui il avait à faire. Un prof normalement ça dit "Reste là ou je te colle une heure de retenue" et ça ne va pas poser des questions pareilles. Je continuais.

- Je sais, j'suis du genre collant mais j'aimerais pas qu'il t'arrive des bricoles. Je dis pas ça en tant que prof. Je dis ça en tant que personne. D'une personne à une autre.

J'espérais qu'il allait comprendre le fond de mes intentions... et que ça n'allait pas le mettre hors de lui. J'essayais vraiment de faire les choses en douceur !

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeDim 28 Fév - 1:04

L'air faisait voltiger mes cheveux et je l'inspirais à grandes bouffées. Que c'était bon. Ça me relaxait un max. Je faisais quelques pas, essayant d'oublier tout ce qui venait de se passer et de penser à autre chose. Tout à coup, une porte claqua derrière moi et des pas se rapprochèrent rapidement. J'espérais que ce n'était pas ce prof. Une main me stoppa en me prenant le bras. Je me retournais et tombais nez à nez avec la personne dont j'avais le moins envie de voir. Un petit mouvement sec du bras, et il me lâcha, me rendant ma pseudo-liberté.

- Attends... Où... tu vas comme ça... ?

Je haussais un sourcil. Que lui prenait-il ? Il voulait me chaperonner ou quoi ?

- Comment ça ?

Il soupira un instant, et j'eus l'impression qu'il essayait de remettre de l'ordre dans ses idées. Ça le prenait souvent ce genre de choses ?

- Je veux dire. Tu vas faire tes affaires ce soir, ça se voit bien, et ça ne me dérange pas mais... Rien de dangereux ?

Je fus des plus surpris. Qu'essayait-il de faire ? Il se prenait pour mon père ? Il n'était qu'un prof pourtant. J'hésitais un moment sur ma réponse puis, je me dis que de toute façon, qu'importe ce que je lui dirais, ça ne changerait pas grand chose. J'optais alors pour la vérité...Enfin en quelque sorte...

- Je vais à une soirée...C'est juste en boite, prof-poule.

Il continua comme pour me faire remarquer quelque chose que je savais déjà.

- Je sais, j'suis du genre collant mais j'aimerais pas qu'il t'arrive des bricoles. Je dis pas ça en tant que prof. Je dis ça en tant que personne. D'une personne à une autre.

Je soupirais. Mais il était terrible ce prof. Non, il était bien pire je crois... Je me retournais et faisais quelques pas, réfléchissant à tout ça. Il voulait quoi ? Me pister pour mieux me dénoncer ? Et puis, que voulais dire toutes ces belles paroles...Je m'arrêtais soudainement et me retournais vers lui.

Pourquoi agissez-vous comme ça ? Restez à votre place de prof, faites votre boulot et tout ira mieux dans le meilleur des monde...

Je me retournais et soupirais. C'était pas possible...Il m'énervait avec ses questions. S'il vient m'embêter encore une seconde, je ne pourrais plus me retenir. Ce sera tant pis pour lui...

Soudain, sa voix résonna dans ma tête...Il l'avait fait. Vous savez, le fameux pas qui vous fait franchir le gouffre, la goutte qui fait déborder le vase. Il avait dépassé la limite...ma limite.
Je me faisais force pour ne pas me retourner...Je ne pouvais pas le frapper...et pourquoi donc ? C'était un prof ! Et ça changeait quoi au final ? Toutes ses questions/réponses se bousculaient dans ma tête et étaient le porte-parole de mes démons intérieurs se battant...

Puis, il dit un mot...un mot de trop. Je me retournais alors vivement vers lui, et la mine furieuse, l'agrippait au col. Le poussant, son corps se plaqua au bout d'un moment contre un tronc d'arbre. Et ce fut le choc. Le coup était parti, je n'avais pu le retenir. Je n'avais pas voulu le retenir...Je lui balançais une droite dans la figure. Son corps vacilla légèrement, mais je le retenais de mon autre main. Je lui redonnais alors un autre coup, cette fois au ventre.
J'étais comme en transe. C'était un état courant chez moi lorsque je me mettais en colère, et beaucoup en avait peur car je ne savais m'arrêter...Ni me maitriser...Seul Sun Yi arrivait à me faire reprendre conscience.

Mes coups partaient et je lui criais « La ferme », « laisse-moi tranquille, t'es qu'un prof », « qu'est-ce que tu comprends ? »...Je ne pouvais plus m'arrêter...soudain, un crie me fit reprendre à moitié conscience. Une élève qui cherchait le prof était sortie et nous avait vu...Merde...

Puis, il se produisit la chose la plus inattendue pour moi... Je sentis ma mâchoire se faire fracasser. Je tombais alors à terre, me secouant la tête pour comprendre...Il venait de me frapper ? Réellement ? Je me relevais alors dans un crie et chargeais vers lui, mais il m'esquiva et me donna un nouveau coup, cette fois dans le ventre. Je crachais mes boyaux mais ne m'avouais pas vaincu. Me relevant en m'appuyant sur le tronc, je courais à nouveau vers lui et réussi à lui donner un coup de poing, mais malheureusement, lui aussi...

Je laissais tomber alors un genoux à terre, et reprenais mon souffle, essuyant le filet de sang qui coulait de ma lèvre...ça faisait longtemps que je n'avais plus goûter à ce liquide rougeâtre. Il avait un goût de fer et tellement familier...fermant les yeux quelques secondes, je sentais que la jeune fille était retournée à l'intérieur pour prévenir des secours. D'ici peu de temps, nous serions observés par toute la classe et moi, renvoyé...

Je me levais alors, chargeant à nouveau contre lui, dans une ultime attaque. Tout se jouait maintenant..
.
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeDim 28 Fév - 2:00

- Je vais à une soirée...C'est juste en boite, prof-poule.

Etait-ce la vérité ? Je ne devais pas me poser la question. Si je voulais gagner sa confiance, je devais lui faire confiance en retour... Mais alors pourquoi avais-je l'impression qu'il oubliait de me donner des détails ?... Ji Hyun soupira et tourna les talons pour partir.

- Tu me prends pour un imbécile ?

Les mots étaient sortis tout seuls. Je les pensais mais ne voulais pas les dire... C'est là que je me rendis compte que je tremblais. Pas de peur, ni de froid, mais bel et bien de colère. Face à un étudiant qui se payait ma tête et ignorait les efforts que je faisais pour être aimable et attentionné avec lui, ça se comprenait, mais je n'étais pas d'une impatience pareille en général. Je me comportais vraiment bizzarement. Mais peut-être était-ce mieux ainsi ?

- Je ne demande qu'à te croire Ji Hyun. Mais là, juste pour te débarasser de moi parce que je te gave, tu me mens !

Ji Hyun fit volte face et me poussa violemment contre un arbre en me saisissant au col et me cogna. Le coup dans la joue me fit un mal de chien. Ce gosse savait frapper. Et pas qu'un peu ! Je titubais un peu sur le côté sous la force du coup. Vu son gabarit, j'avais anticipé un coup moins fort. Il m'impressionnait. Puis il m'enfonça son poing dans le ventre. Je dus serrer les dents pour ne pas cracher ma bile.

- La ferme ! [...] Laisse-moi tranquille, t'es qu'un prof ! [...] Qu'est-ce que tu comprends ?

Et entre tout ces crachas de la colère que je provoquais en lui, une pluie de coups sans retenue. Je les encaissais douloureusement, incapable de répliquer.

Puis un cri. J'étais trop sonné pour me tourner et voir qui avait assisté à la scène, mais je trouvai enfin une faille pour le frapper. Un bel uppercut dans la machoire. Ji Hyun chancela en arrière et tomba le cul sur la terre ferme, comme un gosse qui avait appris sa leçon. Mais l'image était mal choisie. Je devais être vigilant. Ce gosse devait avoir l'habitude de se battre, malgré sa stature. Quant à moi j'étais plus costaud, mais je ne me battais pour ainsi dire... jamais. Mais s'il fallait que nous en venions aux mains pour être sur un pied d'égalité, parfait ! Battons nous.

Ji Hyun se releva en hurlant de rage et me chargea mais je pus l'esquiver de justesse malgré mon corps douloureux. Lorsqu'il arriva à ma hauteur, je bandais mes muscles et je le frappais dans le ventre. Et de deux. Nous sommes presques quittes.

Mais le gosse était loin d'être épuisé. Il se releva en s'appuyant sur le tronc et me regarda comme un enragé qui va se jeter sur une cible à dégommer. Je me mis en position très rapidement alors qu'il me chargeait... et nous nous cognâmes la figure en même temps.

Je chancelais et m'appuyais à un tronc, tandis que Ji Hyun posait genoux à terre. Il commençait à fatiguer. Mais moi aussi. Je n'étais vraiment plus habitué à me battre... même de façon sportive. Je voulus ouvrir la bouche mais une douleur lancinante me saisit la mâchoire. Je passais la main sur mes lèvres... en sang. Chouette. Je n'allais pas passer inaperçu parmis les autres professeurs avec ça.

Ji Hyun se redressa et fit craquer ses phalanges avant de me charger. Non là, c'était trop. Nous allions finir par être blessés. Et je n'en pouvais plus de le cogner. Je tentais donc une ultime feinte...

Ji Hyun me chargeait. Je fonçais vers lui. Puis avant que nous n'arrivions au contact, je pliais les jambes et dans un mouvement ascendant saisit son poing au vol pour en dévier la trajectoire vers le haut. Une vieille prise de Jujitsu qui m'était resté dans les veines. Résultat : nous nous retrouvâmes face à face, à quelques centimètres l'un de l'autre et moi lui tenant fermement le poignet en l'air. Figé par la surprise, celui-ci ne bougea pas et je pus le fixer dans les yeux un moment pour lui transmettre un message silencieux.

"Cessons nos conneries."

Puis une sonnerie retentit. Je sursautais en sentant mon portable vibrer dans ma poche. Lachant précipitamment le poing de Ji Hyun, je reculais de quelques pas et dégainais le portable, comme si de rien n'était.


- Oui allo ? Jeong Sang Hoon j'écoute. répondis-je en retenant de crisser des dents de douleur lorsque ma machoire se mit en mouvement.

Une voix de femme résonna au téléphone. Je ne la connaissais pas. Mais qui qu'elle soit, les mots qu'elle prononça me glacèrent le sang.

- Je... Je comprends... Vous avez mon adresse ?... Bien. Tout à l'heure, à 16h... Merci.

Je raccrochais lentement et me retournais vers les élèves qui étaient tous sortis en trombe du gymnase pour assister à la bagarre. L'une de mes élèves étouffa un gémissement en voyant mon visage saigner. Mais je n'y fis pas attention.

- Je suis désolé, mais je dois écourter le cours d'aujourd'hui... Vous avez quartier libre. dis-je d'une voix grave. Cependant, puis-je vous demander de ranger le matériel ? Merci. continuais-je sans attendre leur réponse.

Je me retournais en direction des bâtiments et me retrouvais face à face avec Ji Hyun, qui n'avait pas bougé. Nos regards se croisâmes. Le mien n'était plus ni en colère, ni compatissant. Il était angoissé.

Je passais à côté de lui sans un mot et partais en courant.

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitimeDim 28 Fév - 2:40

Je craquais mes phalanges dans un bruit sec et assourdissant. Je ne devais pas perdre face à lui. Je fonçais alors vers lui, comme un taureau qui aurait vu rouge, et me préparais à l'impact. A mon grand étonnement, lui aussi s'élança contre moi et au dernier moment, m'attrapa le poigné par un subtil mouvement d'art martiaux et me le leva. J'étais bloqué de tout mouvement et geste. Nos visages n'étais qu'à quelques centimètres l'un de l'autre.
Surpris, je m'immobilisais et le regardais franco. Son expression voulait tout dire.

« Arrêtons ce massacre inutile ».

Je soupirais intérieurement et me disais que je m'étais emporté trop vite. Soudain, un vibreur se mit en route ainsi qu'une sonnerie. Il me lâcha la main, s'écarta et prit l'appel comme si de rien n'était...Alors comme ça ? Ça devait finir comme ça ? Ne bougeant pas, je le regardais prendre l'appel.


- Oui allo ? Jeong Sang Hoon j'écoute.

Il changeait de couleur au rythme des phrases. Je me redressais un peu et regardais autour de moi. La classe s'était rassemblée autour de nous. Certains exprimaient de la peur ou de l'inquiétude, d'autre du dégoût envers moi. Je détournais le regard pour le rapporter sur le prof, les ignorant tous.

- Je... Je comprends... Vous avez mon adresse ?... Bien. Tout à l'heure, à 16h... Merci.

16H ? Qu'avait-il à 16H ? et pourquoi avait-il parlé comme cela ? En bégayant ? Il se retourna et se trouva face à sa classe qui admira les dégâts. Je reçu d'autres regards belliqueux, me faisant comprendre que j'allais passer un mauvais quart d'heure pour avoir attaqué leur « prof chouchou ».

- Je suis désolé, mais je dois écourter le cours d'aujourd'hui... Vous avez quartier libre. Cependant, puis-je vous demander de ranger le matériel ? Merci.


Je le regardais intrigué alors qu'il se retournait vers moi. Son regard me figea. Il était angoissait. Au revoir l'homme courageux et téméraire qui affrontait les têtes brulées...A la suite de cet appel...il était tout simplement devenu angoissé...Ce coup de téléphone m'intriguait encore plus et je voulais savoir ce qu'il y avait...

Pourquoi ? Parce que je suis d'un naturel curieux...T'es sur ? Oui...

Je le suivais du regard passer à côté de moi et partir en courant. Étrange...Plus qu'étrange. Je me retournais alors et me trouvais confronté à ma classe...Soupirant, je voulu suivre le chemin qu'avait emprunté le prof mais quelques garçons me barrèrent la route, notamment le garçon du volley-ball tout à l'heure.

- Hey le Junkie, t'as foutu quoi encore ?- Tu sers qu'à poser des problèmes.
- Y'en a marre, tu comprends toujours pas qu'on veut pas de toi ?

Cette bande de minables, composée uniquement de sans-cervelle commençait sérieusement à m'énerver. Je soupirais et esquissais un rictus.

- Vos petites têtes ne comprendraient pas le pourquoi, alors ne cherchez même pas...

Ils affichèrent une mine choquée. Moqueur, je jouais des coudes pour passer dans la barrière humaine. Une fois franchie, je continuais ma route, en entendant les crachats des autres derrière moi. Ça ne me faisait plus rien. J'étais habitué à force. « Le Junkie, faut l'éviter »... « Lui, c'est de la mauvaise graine, faut pas trainer avec »... « T'as vu ? La honte d'avoir des personnes comme ça dans notre université ».

Soupirant encore plus, j'accélérais le pas, pour finalement me retrouver après quelques minutes, hors-école. Je passais une main distraite sur ma lèvre enflée pour enlever le reste de sang puis, la remontée dans mes cheveux, les ébouriffants distraitement.

Aujourd'hui, je n'irais plus en cours. Je crois que je vais aller me boire un petit café et je rentrerais prendre une douche ensuite...J'en aurais bien besoin, ainsi qu'un bon sommeil réparateur...




Fin du topiic
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Empty
MessageSujet: Re: Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong   Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Volley ? C'est décidement pas pour moi || PV Jeong
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: School :: Sports :: # Gymnase 1-
Sauter vers:  
Theme by BIBI - Do not rip - All rights reserved - ©2010 MysteriaCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit