Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Can - You RESIST ME ?
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-48%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
10.49 € 19.99 €
Voir le deal

 

 Rainy day || Character Special

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Rainy day || Character Special Empty
MessageSujet: Rainy day || Character Special   Rainy day || Character Special Icon_minitimeDim 28 Fév - 2:41

Rainy day || Character Special Avatar01

Le 02/05/2009 à 16h02

J'aurais aimé que cet interphone ne sonne jamais. Lorsqu'il se mit à grésiller, je me précipitai à ma porte pour appuyer sur le bouton blanc fatidique.

"Oui ?"

Un blanc.

"Bonjour. Je suis Yun Ah Ra."

Je déglutis et mit également un temps à répondre.

"Ah... Bonjour. Je suis appartement 4. Je suis à droite au 1er étage en sortant de l'ascenseur."

"Merci."

Je retournais en vitesse dans la cuisine pour éteindre la bouilloire électrique et préparer le thé. Puis la sonnerie retentit. Je me précipitais à nouveau vers la porte, déverrouillais et ouvrais. Une dame d'un certain âge se tenait sur le pas de la porte. A sa voix, on ne l'aurait pas imaginé.

Je lui fis signe d'entrer et refermais la porte derrière elle. Elle me suivit dans le salon. Je lui présentais le sofa et allais chercher le thé dans la cuisine. J'avais déjà préparé le plateau. Sa visite m'avait rendu tellement nerveux qu'après avoir soigné les coups reçus sur le visage plus tôt dans l'après-midi, j'avais du tourner en rond 2 heures avant de trouver enfin un truc à faire pour m'occuper : du thé et des biscuits. Et fait-maison. C'est dire si j'angoissais.

Je revins avec le plateau, le déposais avec précaution sur la table du salon et m'installais sur le fauteuil en face d'elle.


- Du thé ? lui proposais-je.

Elle hocha la tête avec un faible sourire. Je nous servis puis croisais les mains, les bras accoudés sur mes genoux écartés. Une autre posture aurait peut-être été mieux la bienvenue... mais j'étais trop nerveux pour me tenir droit comme un piquet.

La dame tendit la main pour prendre son thé puis se ravisa, rassemblant ses mains et se frottant les doigts nerveusement. Je commençais à appréhender ce qu'elle voulait me dire...


- Je suis navrée que nous nous rencontrions dans de telles circonstances, et de m'imposer chez vous de cette manière. me dit-elle finalement d'une voix calme et posée. Je suis malheureusement en devoir de vous annoncer une nouvelle bien triste...

Je ratais un battement. Je ne m'attendais pas à une mauvaise nouvelle. Enfin... Si, je m'y attendais. Je l'avais senti dans le ton de sa voix. Mais parce qu'elle m'avait dit qu'elle me parlerait de Hae Bin, j'imaginais que la nouvelle serait...

- Ma fille est décédée le mois dernier.

Un poignard me transperça. Je fixais mon hôte avec insistance. Il fallait qu'elle me répète ça. Je n'avais pas dû bien entendre... J'avais forcément mal entendu !

- Hae Bin était en déplacement en Chine pour son travail. L'avion du retour a eu un accident en vol. Elle est portée disparue car son corps n'a pas été retrouvé dans les décombres. Peu d'entre eux ont été retrouvés...

La dame fit une pause et ravala un sanglot. Je la voyais, je l'entendais, mais je n'arrivais pas à intégrer un mot de ce qu'elle me disait...

- Je suis désolée de vous apprendre cela... finit-elle, la larme dans la voix.

Hae Bin... Avion... Accident... Corps... Je n'arrivais pas à concrétiser ses mots en images. Seul le visage souriant de Hae Bin m'apparut et me restait ancré dans mon champ de vision. Nos regards se croisèrent. Et là, je lus dans ses yeux que ce n'était pas une plaisanterie, ni même un cauchemar. Mais j'y lu aussi autre chose... Qu'elle avait quelque chose d'autre à me dire...

La dame déconnecta nos regards et prit son sac pour l'installer élégamment sur ses genoux. Elle l'ouvrit et en sortit une enveloppe.


- Ceci vous est adressé. dit-elle en me la tendant. Hae Bin l'avait laissé dans son testament à votre attention.

Je me figeais de surprise. Un testament ? Elle n'avait pas encore 30 ans qu'elle avait déjà préparé un testament ? Je pris la lettre en main et me rendis compte que mes mains tremblaient. Mon corps avait apparemment mieux compris la situation que ma cervelle...

L'enveloppe en main, je l'observais. Mon nom était calligraphié dessus. Je reconnus immédiatement l'écriture fine et élégante de Hae Bin. Elle adorait les arts et écrivait comme une artiste. Je m'apprêtais à décacheter l'enveloppe quand on un frisson me parcourut. Je me ravisais. J'avais peur. Peur de me souvenir de Hae Bin à la lecture de sa lettre, peur d'en souffrir et de réaliser l'horreur de la situation et peur de ce que je découvrirais en la lisant.

Prenant une grande inspiration, j'ouvris l'enveloppe, sortit la lettre et la dépliais comme si un mécanisme allait lui faire prendre feu. Lorsque mes yeux commencèrent à lire, ma respiration s'arrêta.


Citation :
Mon très cher Sang Hoon,

Je regrette que nous reprenions contact dans de telles circonstances. Je m'en excuse. Nous avons perdu contact au fil du temps et de l'éloignement mais mes pensées t'ont toujours accompagnées. J'éprouve encore une profonde tendresse envers toi et ta présence me manque.

Si tu lis cette lettre aujourd'hui, c'est que je ne suis plus de ce monde. Mais j'ai besoin de toi, ou plutôt, nous avons besoin de toi.

Après t'avoir quitté pour étudier au Japon, j'ai appris que j'étais enceinte de quelques semaines. Je n'ai pas eu besoin de faire des démarches de test de paternité. Tu étais le seul qui m'avait rendue heureuse ces 2 belles années passées au lycée de Gwangju.

Je ne t'ai rien dit et j'ai décidé de garder l'enfant. Je ne sais pas trop ce qui m'a prise. J'aurais du t'en faire part mais nous étions tout deux si jeunes... J'avais peur et je me sentais désemparée de te l'apprendre.

Huit mois plus tard, j'ai mis au monde notre fille. Je l'ai appelée Yeon Yi. Elle porte si bien ce nom. Elle est déjà aussi entière et honnête que toi. C'est une petite fille adorable et très câline. Elle a besoin de beaucoup d'amour et la présence d'un père lui a toujours manqué.

A présent, je te demande de t'occuper de notre petite fille. Je ne suis plus là pour elle et j'ai une entière confiance en toi. Nous nous sommes aimés très jeunes, mais notre lien était plus fort que tout.

Je t'en prie. Prend soin de notre fille.

Je t'aime.

Yun Hae Bin

A la lecture du dernier mot, je relevais immédiatement les yeux vers la grand-mère.

- U... Une fille ?... J'ai... Hae Bin a mis au monde une fille ?...

La dame acquiesça. Je vacillais et du m'appuyer sur le canapé pour ne pas perdre l'équilibre. La grand-mère tendit une main pour me soutenir mais je la repoussais avec douceur. Ça faisait beaucoup d'informations d'un coup... mais j'étais assez grand pour tenir le choc.

- Je suis vraiment désolée... s'excusa-t-elle encore.

- Cessez de vous excuser madame. répondis-je nerveusement. Je crois qu'en l'état actuel des choses, vous n'êtes en rien la cause des événements... Je suis l'unique responsable...

La dame baissa les yeux un instant en se mordant la lèvre. Je la regardais faire en me demandant pourquoi elle était aussi nerveuse après m'avoir annoncé toutes ces choses...

- C'est pour ça que je suis là... m'avoua-t-elle enfin. Je vous ai cherché dès le moment où j'ai su que vous étiez le père de l'enfant. Hae Bin nous l'a laissé savoir en vous inscrivant comme père et responsable secondaire sur l'acte de naissance de la petite. Depuis je vous ai cherché pour vous demander de... prendre Yeon Yi avec vous.

... Je comprenais maintenant sa nervosité.

- Mon mari et moi sommes vieux et ne sommes pas en mesure de nous occuper de la petite. continua-t-elle précipitamment. Le souhaite de Hae Bin était que l'enfant vous soit rendu s'il lui arrivait quelque chose. Je veux respecter ses dernières volontés mais je pense également que c'est le mieux à faire pour qu'elle ait une vie épanouissante.

- Je... Je ne sais pas...

La dame se relâcha dans son fauteuil et baissa les yeux de déception. Que pouvais-je bien répondre... ? On m'annonçait d'un coup que mon ex petite amie était décédée, que j'étais père et que j'allais devoir élever une petite fille. Je pensais alors que si je survivais à cette journée, je n'en craindrais plus jamais aucune au travail.

- Ce n'est pas... que je refuse. corrigeais-je. C'est juste que... j'ai besoin de temps.

- Vous n'en avez pas. me coupa immédiatement la grand-mère. La petite s'est vue retirée de son école et quitter son foyer à Tokyo où elle vivait depuis près de 7 ans. Un trop long séjour chez nous va la perturber... et il faut qu'elle reprenne l'école !

Mon monde s'écroule et on me demande de prendre la décision de le rebâtir en 3,6 secondes. Impensable. Je me levais et me dirigeais vers la fenêtre. Je sentis le regard de la dame me suivre avec inquiétude. Au dehors, il faisait encore jour, mais le soleil déclinait et il pleuvait à verse. Je jurais. Hae Bin. Comment avais-u pu me cacher un truc pareil... ? J'étais si peu fiable à l'époque ?

Je fis silence un long moment, rassemblant mes pensées. Hae Bin... enceinte... accident... orpheline... père... Ce dernier mot me foudroya. Qu'est-ce que j'étais encore en train de tergiverser ?! J'étais SON père !

je me retournais vers la grand-mère et hochais la tête.


- Très bien. Je vais la prendre avec moi.

La dame se leva comme un ressort en souriant et vint à moi pour me prendre les mains. Son visage était rayonnant. Pas uniquement parce que je la libérais d'un poids. J'y lu surtout une profonde joie. Pour la petite ?

- Merci. Merci infiniment. Yeon Yi sera tellement heureuse...

La grand-mère m'expliqua qu'elle retournais chez elle dès ce soir et serait de retour le surlendemain avec la petite fille, le temps d'arranger quelques affaires. Elle me salua avec un nombre incroyable de courbettes à la seconde et je fis de même. Soupirant de la voir partir, je refermais la porte et la verrouillais. Une larme roula sur ma joue. M'appuyant sur le bois vernis, je fermais les yeux et me laissais aller à ma douleur...

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
 
Rainy day || Character Special
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: » Résidences :: ■ Appartements. :: #004 :: Salon-
Sauter vers:  
Theme by BIBI - Do not rip - All rights reserved - ©2010 MysteriaCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit