Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Can - You RESIST ME ?
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -83%
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
Voir le deal
4.99 €

 

 Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon

Aller en bas 
AuteurMessage
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeDim 28 Fév - 3:33



Jeong Sang Hoon & Park Ji Hyun


Mercredi 05 Mai à 15H15


Je m'appuyais sur le mur du couloir...Horrible. J'avais passé 3 jours, juste, horribles. D'abord ce cours qui s'était mal passé, ce combat avec Mr. Jeong puis sont appel bizarre. Ensuite le rapportage de ses imbéciles...Ce qui m'avait coûté quoi ? 4H de colle. Et encore, ils avaient été plutôt clément sur la « punition », peut-être parce qu'ils n'avaient pas pu vérifier l'état su professeur en question. Ah, oui, au passage, la seule personne s'étant battue et ayant provoqué la bagarre était...moi. Ensuite, venait s'ajouter l'absence bizarre -justement- de ce prof de sport ces derniers jours et le fait que le café était en rénovation, donc fermé. C'était donc, une grande semaine de n'importe quoi qui m'énervait déjà bien assez, sans ajouter mes heures de travail supplémentaires que j'allais me payer.

Mais, ne voulant pas me prendre d'autres heures de colle – ni la tête- , je m'étais convaincu de venir assister à ses 4h. Bien sur, lorsque j'avais demandé à Sun Yi de m'accompagner, il avait prétexté un rendez-vous avec une charmante hôtesse... Merci, sympa...

Soupirant, je laissais tomber ma tête en arrière avant d'entendre les pas du surveillant pour nous – pardon – m'ouvrir la porte. Et oui, j'étais le seul en colle. A croire que c'était une université de Saints....Saint, mon œil ouais...J'étais juste le seul à me faire chopper...J'ai encore un bout de chemin à parcourir avant de devenir bon pour éviter ça.


- Installes-toi et commence ton devoir, le professeur te surveillant ne va pas tarder.

Je hochais la tête et me mettais au deuxième rang, contre le mur... ( mur = je peux dormir contre...car en plus, il fait plus obscure de ce côté ). Je sortais trousse et feuilles et regardais la fiche d'exercices à faire...Facile...Vraiment facile. On me prenait pour un idiot. J'étais peut-être un drogué, mais pas un cas désespéré...Même si les études n'étaient pas pour moi. Je commençais alors ces exercices ( me surprenant au passage à être aussi sérieux ), mais au moins, comme cela, ce sera fait.

Quelques minutes plus tard, le prof n'était toujours pas là, et ma concentration envolée. Je me levais alors et allais vers la fenêtre. M'asseyant contre une table, je regardais le jardin de l'école en croisant les bras sur ma poitrine. Je devais avouer qu'il avait un certain charme et une aura apaisante. Soupirant, du fait d'être enfermé alors qu'il y avait tellement de soleil dehors, je retournais m'asseoir et reprenais mes exercices, me plongeant en même temps dans mes pensées...

Le bruit de la porte qui s'ouvrait alerta mes sens. Des pas plutôt lourds, donc d'homme, entrèrent et se dirigèrent directement vers le bureau. Je me risquais à jeter un coup d'œil et là, ce fut la surprise du jour.


- Mr Jeong ? Que faites-vous ici ?

Mon expression affichait la surprise et les paroles sortirent toutes seules...Oh oui, j'étais terriblement surpris de le voir là. Ou même en vie. J'avais pensé que sa bataille l'avait humilié ou alors qu'il avait eu un problème en rapport avec cet appel si étrange. Je tournais mon stylo à travers mes doigts, réfléchissant à toute chose.

Il me répondit à peine et continua sa petite affaire. Il devait bien être embêté d'être là. Je savais qu'il n'avait pas peur, juste pas envie de se prendre un coup. Mais ce qu'il ne savait pas, c'était que j'agissais comme cela uniquement en état de colère. Secouant la tête, je décidais de l'ignorer et de continuais mes exercices pour les finir le plus vite et que ces heures passent plus rapidement...

Quelques minutes plus tard, mon esprit voguait à nouveau. C'était un de mes défauts. Mon esprit avait du mal à se concentrer et j'aimais planer à travers mes rêves & souvenirs. C'était tellement agréable et sans contraintes. Tellement innocent et ..Doux ?

Soudain, l'image du prof de sport arrêtant mon bras à quelques centimètres de son visage me revint en mémoire. Si le téléphone n'avait pas sonné, m'aurait-il frappé ? Achevé ? M'avait-il épargné parce qu'il avait eu pitié de moi ou jusque parce que son devoir ne l'autorisait pas à faire ça ?

Soupirant, je passais ce souvenir avant de tomber sur un autre. Le prof entrain de courir pour ne pas manquer...un....rendez-vous ? Qu'avait-il bien pu arriver lors de ces 3 jours ? Il avait été absent et son visage était fatigué...Il avait passé ses jours au lit ? C'était moi qui l'avait rendu comme ça ? Si c'était le cas, j'aurais presque pu ressentir du remord, mais ce n'était vraiment pas mon genre, donc, ce ne fut pas le cas. Me redressant un peu, j'hésitais un moment. Il regardait dehors et avait le même air rêveur que moi tout à l'heure, assis à la même place. Me raclant la gorge pour attirer son attention, je lui demandais, la voix neutre.


- Monsieur...pourquoi avez-vous été absent ses 3 derniers jours ? Vos groupies ont été très malheureuses vous savez.

Et oui, je ne tournais pas autour du pot et y allais franchement. C'était toujours mieux et puis, il avisera quelle réponses il choisira de me donner. La vérité ? Ou le mensonge...? Après tout, qu'est-ce que ça fera s'il me mentait ? Je lui avais déjà menti...Mais je me sentais intrigué par cette histoire plus qu'étrange. Je savais qu'il s'était passé quelque chose. Grave peut-être pas, mais très important...Qui a eu un impact énorme dans sa vie...oui, je le ressentais.
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeDim 28 Fév - 4:11

Le grand jour du retour au travail était arrivé. Il m'avait semblé qu'il n'arriverait jamais. Ces 3 derniers jours ont été les plus longs de mon existence. Et si on m'avait demandé mon avis, j'aurais eu besoin de 24h de sommeil pour récuperer.

En ce mercredi, l'administration avait repoussé d'une journée la reprise de mes cours de sport au cursus des Master, considérant la transition trop violente, et m'avait rattaché à de plus simples activités. Notamment, me laisser faire de la paperasse que je n'avais pas eu le temps de remplir ces derniers jours. Et quoi que de plus utile qu'un professeur qui fait de la paperasse pour surveiller les étudiants en retenue.

... J'étais reconnaissant à l'administration pour sa bonne volonté. Mais ils avaient le chic pour tout tourner à leur intérêt.

J'arrivais à la porte de la salle où étaient consignés les élèves qui avaient été peu dociles la semaine dernière. La porte gémit lorsque je la poussais. Je l'ignorais royalement et me dirigeais vers le bureau. En temps normal, j'aurais pris soin de bien refermer la porte et j'aurais salué avec enthousiasme mes élèves. Mais aujourd'hui, j'étais bien trop fatigué et préoccupé.


- Mr Jeong ? Que faites-vous ici ?

Avant même de m'asseoir, je relevais le nez et aperçu l'unique étudiant en retenu de la journée : Park Ji Hyun.

Non pitié... Pas lui...

Lâchant un profond soupir, je marmonnais un "bonjour" et m'installais sur ma chaise en posant les documents à traiter. Je n'étais vraiment pas apte à le gérer aujourd'hui. Laissons-le faire ce qu'il veut. Tant que je ne lui parle pas, il sera zen.

Je sortis ma paire de lunettes de ma poche du coeur et me plongeais alors dans la paperasse à remplir. Des changements de cursus, des évaluations inutiles... Passionnant.

Dieu que j'étais blasé aujourd'hui...

A mesure que je remplissais les feuilles, la lassitude me gagnait et je m'enquis de savoir Yeon Yi seule dans sa nouvelle école. Mon regard dériva vers la fenêtre. Il faisait un peu de vent. Je l'avais assez couverte ? Normalement oui. Mais je devrais penser à lui demander le soir-même si elle avait eu froid pour lui faire mettre une couche de vêtement supplémentaire le lendemain. Et puis surtout, avait-elle aimé ce que j'avais préparé ? L'avait-elle mangé seule ? Je l'imaginais dans on école et une flopée de questions naquirent dans mon esprit. J'aurais aimé être une petite souris pour savoir ce qu'elle faisait en ce moment même et surtout, si tout allait bien.

C'était quand même étrange... Yeon Yi et moi venions à peine de nous rencontrer mais elle m'avait déjà adopté. Me côtoyer tous les matins et me voir me comporter en "mère" de substitution ne la gênait pas plus que ça à première vue. Alors que moi... je ne savais pas où me mettre. Peur de mal faire, peur de dire quelque chose de travers, peur de la laisser sans surveillance...

Dieu quelle horreur...

Est-ce que j'allais rester comme ça toute ma vie ? Stressé et inquiet en permanence ? Ou était-ce une passade de départ ?... Sans personne pour me conseiller. Je me sentais perdu.


- Monsieur...pourquoi avez-vous été absent ses 3 derniers jours ? Vos groupies ont été très malheureuses vous savez.

La voix de Ji Hyun me fit sursauter et sortir de mes pensées. Je me récupérais de ma surprise et le fixais un instant. C'était une vraie question ou encore un moyen de me tourmenter et de me reprocher qu'à cause de notre bagarre - et pour ainsi dire par ma faute - il se retrouvait collé ?... Pas envie de me prendre la tête. ET surtout, pas envie de lui répondre.

- Je ne pense pas que cela te regarde. répondis-je d'une voix tout aussi neutre que celle avec laquelle il s'était adressé à moi. Et désolé pour les groupies.

Je rebaissais les yeux sur ma feuille, n'attendant même pas sa réaction. Un long silence suivit, pendant lequelle je guettais quand même une réaction de sa part. Par appréhension peut-être ? J'avais tellement l'habitude de le voir partir au quart de tour pour des broutilles...

Puis, alors que je n'étais plus aux aguets et me replongeais pour de bons dans mon travail, sa voix retentit à nouveau et me refit sursauter. Encore des questions ? Il insiste ! Et je ne suis pas patient aujourd'hui. Donc, sachant qu'il n'y a aucune chance qu'il s'inquiète vraiment à mon sujet, son petit jeu commence à me gonfler.

J'arrêtais ma relecture et croisais les bras sur la table d'un coup sec.


- Si je me rappelle bien, commençais-je d'une voix tout aussi neutre pour cacher mon léger agacement, tu m'as menti l'autre jour quand je t'ai posé une question importante. Alors je ne vois pas pourquoi je devrais répondre à ton interrogatoire !

N'attendant pas la moindre réaction de sa part, j'enchainais :

- Donc, à part si tu n'as pas l'art et la manière de te rendre compte quand les gens sont blessés ou fatigués, je te demanderai de faire comme bon te semble c'est à dire m'ignorer et vivre ta vie sans te préoccuper de ce que je dis. C'est ce que tu aimes faire dans la vie à ce que j'ai compris. Alors applique !

Mon manque de patience et de discernement avait atteint un summum. Je ne me rappelais pas avoir parlé de cette manière à un élève. Et le pire c'est que je le savais... mais mon corps s'exprimait tout seul. La douleur de la mort de Hae Bin était encore trop fraîche. J'avais du mal à m'en remettre. Clairement. Et autant de douleur me surprenait pour une relation qui s'était arrêtée il y a 7 ans...

Je retirais mes lunettes et me massais le nez, nerveusement. Je devais absolument trouver autre chose que Ji Hyun sur laquelle me focaliser où j'allais exploser... de douleur.

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeMar 2 Mar - 21:50

Je lui lançais cette remarque, un sourire narquois arquant mes lèvres.

- Je ne pense pas que cela te regarde. Et désolé pour les groupies.

Je le regardais sortir son baratin avec un ton aussi neutre que moi. Il m'étonnait grandement. Cet air froid ne lui allait pas. Lui pourtant si chaleureux et amical avec un élève. Là, il se montrait froid et distant. Enfaite, peut-être qu'il allait être à présent comme ça, uniquement avec moi...

C'était compréhensible, vu le nombre de coups de poings que je lui avais envoyé. Il avait du avoir quelques hématomes et c'était uniquement parce qu'il n'était pas venu que personne ne l'avait remarqué ( sauf les élèves qui nous avaient surpris et qui m'en veulent encore beaucoup ! ). Je gardais le silence, guettant la moindre de ses réactions. Il semblait rester sur ses gardes puis au bout de 10 minutes, recommença son travail. Passant mes doigts dans mes cheveux je soupirais. Que pouvais-je répondre à ça ? Je n'avais toujours pas bougé et répondais finalement, d'une voix empreinte ironie.


- Ne soyez pas désolé, je m'en contre-fiche. Ça ne me regarde pas en effet, mais votre mine est effroyable...Il vous ai arrivé quelque chose ? Vous avez été absent un certain moment...

Je montrais bien que j'avais remarqué son absence, mais elle m'avait juste intrigué. Pas que je m'étais inquiété. Ce n'était vraiment pas mon genre...Surtout pour un prof. Mais le fait qu'il soit absent – peut-être à cause de moi- me pesait sur la conscience car, tout de même, c'était un prof et il devait assuré ses cours pour les petites têtes...Même si ici, ce n'était qu'un cours de sport. Il commença avec une intonation dans la voix, légèrement colérique.

- Si je me rappelle bien, tu m'as menti l'autre jour quand je t'ai posé une question importante. Alors je ne vois pas pourquoi je devrais répondre à ton interrogatoire !

Oh...D'accord...Il le prenait comme ça...

- Donc, à part si tu n'as pas l'art et la manière de te rendre compte quand les gens sont blessés ou fatigués, je te demanderai de faire comme bon te semble c'est à dire m'ignorer et vivre ta vie sans te préoccuper de ce que je dis. C'est ce que tu aimes faire dans la vie à ce que j'ai compris. Alors applique !

Je le regardais surpris...Mais il se révoltait là...Je respirais calmment pour me contrôler et le voyais retirer ses lunettes et les poser sur la table avant de se masser le haut du nez. Signe de grande fatigue... Son visage, d'habitude si avenant, accueillant, reflétant une aura angélique, ne montrait à ce moment-là, que « du noir », de la lassitude et de la fatigue. Je me levais alors silencieusement et m'approchais du bureau. Je m'asseyais sur le rebord, l'air innocent, regardant la porte. Je savais qu'il avait tourné son regard sur moi...Je le sentais. Avait-il peur ? Était-il anxieux ? J'étais quelqu'un d'instable, pouvant réagir au quart de tour, d'après mes enseignants.

Tournant légèrement la tête, je plongeais mon regard bleu nuit dans le sien et demandais.


- Alors ? Il s'est passé quoi ?

J'avais demandé ça comme si je n'avais rien entendu de sa tirade précédente. Je savais que ça allait l'énerver et peut-être même le mettre à bout. Je me tournais alors complètement vers lui et me penchais au rebord du bureau, jusqu'à mettre nos deux visages à quelques centimètres, à peine, l'un de l'autre.

- Vous avez d'effroyable cernes...J'ai bien envie de savoir ce qui s'est passé...Dites- le moi...

J'avais utilisé cette voix, tellement mielleuse qui m'aurait fait passé pour un ange...Un ange cachant le pire démon existant. Je ne bougeais pas, attendant sa réaction. Puis le voyant agir, je soupirais et me redressais avant d'aller à la fenêtre...Il avait raison après tout, je ne lui avais pas vraiment dit ce que j'avais fait ce soir-là, il n'avait pas à me le dire. Mais ça m'énervait...Quand je voulais quelque chose, je l'obtenais par n'importe quel moyen.

J'étais comme un chien qui courrait après une voiture et qui ne savait pas ce qu'il en ferait s'il l'attrapait. Je faisais volte-face et me dirigeais vers lui, m'approchant à grand pas. Le retournant vers moi, je l'agrippais par le col et l'obligeais à me regarder.


- Dites-moi...C'est à cause de moi que vous n'êtes pas venu ces trois derniers jours ?

J'avais un air sérieux...J'étais sur que ça allait marché. Il allait être terrifié et me dirait tout, ou il penserait que je m'inquièterais réellement pour lui...Enfin quelque chose quoi...mais quelque chose simulé.
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeMer 3 Mar - 23:37

Je ne le vis pas venir. Ce n'est que lorsque je sentis la table trembler sous son poids que je relevais le nez et le voyais là, assis sur le rebord du bureau, regardant la porte d'un air absent. Quoi encore... ? Il n'avait pas aimé ma réplique certainement. Et alors ? Lâche-moi ! Juste pour aujourd'hui ! Je réalisais alors que je me trouvais justement dans la situation inverse. D'habitude, c'était moi dans le rôle du persécuteur qui assénait de question... C'est donc ça l'effet que ça faisait...

Soudain, il tourna la tête vers moi et me fixa de son regard perçant.


- Alors ? Il s'est passé quoi ?

Sa voix était calme. Trop calme. Pas une once d'énervement. C'était bizarre venant de lui... Je ne répondis pas et me contentais de remettre mes lunettes sur mon nez, le plus calmement possible. Il pivota sur le bord pour se tourner complètement vers moi et se pencha jusqu'à se retrouver nez à nez avec moi. Très près. Trop... près.

- Vous avez d'effroyable cernes...J'ai bien envie de savoir ce qui s'est passé...Dites- le moi...

Je déglutis, gêné par la proximité, mais je ne reculais pas. Sa voix m'avait surpris. Elle était douce. Trop douce. Encore plus bizarre... mais tellement convaincant. Il avait vraiment l'air de s'inquiéter pour moi... et j'avais tellement besoin que quelqu'un me prête son épaule pour m'alléger de mon fardeau. Juste un peu de chaleur... pour apaiser ma douleur...

Je baissais la tête et fermais les yeux un moment.

"Reprend toi Sang Hoon. Tu connais ce môme. Il se moque de toi. Il l'a toujours fait. Il profite d'une faille dans ta garde..."

Je me giflais intérieurement et me levais pour quitter la salle. Un peu d'air. Vite... avant que je ne craque... Mais une main m'aggripa le bras et me retourna. Ji Hyun me faisait face, cet air calme sur son visage, mais sa poigne traduisant sa tension. Il attrapa mon col et m'attira à lui pour me forcer à lui faire face.


- Dites-moi...C'est à cause de moi que vous n'êtes pas venu ces trois derniers jours ?

Sa voix était tout aussi douce, mais teintée d'inquiétude mal contenue qu'il exprimait dans sa prise. Quelque chose en moi se brisa... et je sentis une larme couler furtivement sur mon visage. Je tournais immédiatement le cou sur le côté et rejetais la main de Ji Hyun pour qu'il me lâche.

Un lourd silence tomba pendant quelques secondes qui me parurent durer des minutes. J'avais honte d'avoir laisser s'exprimer ma tristesse. Montrer ses faiblesses est déjà dur pour un homme, mais devant un pareil élève, c'était le déshonneur à l'état pur. Mais le pire dans tout ça, c'est que je savais pertinemment qu'aucune des larmes que je pourrais verser ne l'atteindrait...

Me ressaisissant, je me dirigeais vers mon bureau, puis, sortant une feuille blanche, j'y écrivais nerveusement quelques mots, et signais. Là dessus, je me redressai immédiatement et tendais la feuille à Ji Hyun, le visage crispé pour ne plus laisser échapper une once de sentiment.


- Prend-ça et va-t-en, lui dis-je. Tu n'es pas complètement fautif dans cette histoire de bagarre. J'assume ma part et réduis ton temps de colle de moitié. Maintenant disparait.

Ne le voyant pas prendre la feuille, je la posais à plat sur le bureau et me dirigeais vers la fenêtre. Le ciel était triste dehors. Un temps de pluie. Je m'appuyais d'un bras contre le mur et traversais la vitre d'un regard vide. Des gouttes se mirent à tomber. Plusieurs sur le verre. Une sur mon visage. Je n'étais pas très littéraire mais, n'était-ce pas un poète français qui écrivait "Il pleut dans mon coeur comme il pleut sur la ville" ? Je me dis alors que seul cet homme saurait comprendre ce que je ressentais en cet instant.

Paix à son âme.

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeDim 7 Mar - 15:47

Je lui parlais. Avec ce ton doux et mélodieux, lui demandant de se confier à moi...De venir à moi...Quand tout à coup, une perle salée dévala sa joue creuse...Si belle et pourtant, le symbole d'une tristesse infinie... « Un homme ne doit jamais pleurer» On me l'avait rabâché tellement de fois...Et pourtant, à lui, c'était presque jolie. Naturel...Il avait l'air d'un ange auquel on avait coupé les ailes.

Il détourna le regard, surement plein de honte. D'un geste vif et brusque, il se dégagea de mon emprise, me sortant un peu de cette contemplation.

Un lourd silence s'en suivit. Il croyait quoi ? Qu'après sa petite scène, j'allais le laisser tranquille ? Je n'ai pas honte à dire que après l'avoir vu comme ça, j'eus immédiatement envie de continuer à le « tourmenter ». J'étais diabolique et le savais. Esquissant un sourire, je le regardais gribouiller des mots sur une feuille blanche et me la tendre. Son visage était crispé.


- Prend-ça et va-t-en. Tu n'es pas complètement fautif dans cette histoire de bagarre. J'assume ma part et réduis ton temps de colle de moitié. Maintenant disparait.

Je la regardais sans la prendre jusqu'au moment où il la posa sur la table. Que me sortait-il là ? Il se leva et se dirigea vers la fenêtre. Il s'appuya contre le mur et observa le temps dehors, entrain de se dégrader...Il pleuvait...Quel mauvais temps. Je prenais la feuille violemment en la déchirant presque. Y jetant un coup d'œil, je remarquais que c'était une « dispense » pour l'heure de colle.

- Ça ne va pas résoudre le problème...

Me retournant, je partais vers la porte, activant la poignée mais, au dernier moment, je me retins de partir. Soupirant...Je jetais un coup d'œil derrière moi. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'intime conviction que quelque chose d'important était vraiment arrivé. Quelque chose qui justifiait pleinement ces trois jours d'absence et son état. Un état pathétique.

Je reculais alors un peu, fermant la porte dans un claquement sonore. Il allait surement croire que j'étais parti. J'espérais seulement ne pas faire une gaffe. Mais si je voulais arrivé à mes fins, je devais le faire. M'adossant une minute contre le porte, je croisais mes bras sur mon torse. Mon cerveau tournait à toute allure, essayant de préparer un plan. Il était déjà bien affaiblie moralement, ça allait donc être plus facile de.... « l'avoir »

Doucement, je marchais jusqu'à chez lui et, une fois près de son oreille, j'y susurrais
.

- Allons...dites-moi ce que vous avez...Qui sait, peut-être que je pourrais faire quelque chose...Enfin, si c'est ma faute bien sur...

Étape une, prendre une voix suave. Étape deux, se montrer « gentil ». Étape trois, proposer son aide même si on ne tiendra pas cette « promesse ». J'étais un manipulateur et je le savais. C'était justement l'un de mes « atouts ». Pouvoir faire des gens ce que je voulais...Les plus dociles étaient les filles...Franchement...Elles étaient si faciles et croyaient n'importe quoi du moment qu'on leur promettait ce qu'elle voulait ou même... la lune.

Le voyant détourner le regard en se contrôlant, je fis le tour de son corps avant de me positionner devant lui. Posant mes deux mains sur le bureau, de part et autre de son corps, j'essayais de captiver son regard. Mais il m'évitait. Ayant peu de patience, je pris sa mâchoire en main et la bloquait en face de moi...


- Regardez-moi...

Je le sentis se crisper à ce seul contact. Quelle sensation grisante que de pouvoir le manipuler comme cela. Je savais que je ne pouvais le retenir par la force au risque de recevoir en retour. Mais cette « hypnose » semblait bien marcher... Je me rapprochais de lui, collant mon corps au sien. Nos visages étaient à quelques centimètres l'un de l'autre et je pouvais sentir son souffle s'accélérer...

Désir ou peur ?

Esquissant un sourire, je reposais ma question. Elle avait du s'écrire en lettre de sang dans sa mémoire...et j'étais presque sur qu'il allait être traumatisé par celle-ci.


- Que vous est-il arrivé...?

Ses yeux s'écarquillèrent. Je savais qu'un combat intérieur avait lieu. Il ne voulait rien me dire, mais d'un autre côté, il voulait arrêter cette torture. Une sueur dévala le long de sa tempe, et d'un mouvement de doigt, je le la lui enlevais...

Sang Hoon...Dis moi tout...J'ai envie de savoir...Pourquoi ? Juste pour pouvoir avoir l'un de tes secrets à me mettre sous la dent...Et de ce fait, un point de pression...
Revenir en haut Aller en bas
Jeong Sang Hoon

Jeong Sang Hoon

Messages : 69
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 36


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeLun 8 Mar - 22:00

- Ça ne va pas résoudre le problème...

Je l'entendis mais ne cilais même pas. J'étais dans un autre monde, envahi de pensées floues. Souvenirs, mémoire d'un soir... Tout était pareil à un manège tournant trop vite dans ma tête et dont on ne pouvait plus distinguer les formes. Le regard perdu dans le vague, la pluie dans mon champ de vision, je demeurais immobile.

La porte claqua au loin. Un soupir s'échappa de mes lèvres et évacua à lui seul une grande partie de ma tension. Enfin seul... C'est ce que je souhaitais, mais au fond de moi, je savais que ce n'était pas une solution. Me renfermer bêtement juste pour être certain que personne ne me verrait pleurer était sot. Puéril et sot. Je devrais me relever de cette épreuve et repartir vaillamment !... Je le savais mais, juste pour cette heure, laissez-moi seul avec ma douleur...


- Allons...dites-moi ce que vous avez... susurra une voix mielleuse à mon oreille. Qui sait, peut-être que je pourrais faire quelque chose...Enfin, si c'est ma faute bien sur...

Je sursautais et me retournais aussi sec vers... Ji Hyun ?! Il était encore là ? Et il était trop près de moi ! Je détournais immédiatement le regard, fatigué et énervé de sa présence. Mais soudain, il se posta devant moi et me coinça entre le bureau et lui, les mains posées à plat sur la table, de part et d'autre de moi. Je lui jetais un regard, interrogateur, mais ce que je vis ne me plu guère. Des yeux me fixant profondément, un visage calme affichant de la douceur et cette voix... Je détournais à nouveau le visage et voulus me dépêtrer de son piège, mais il me prit la mâchoire entre les mains et me força à le regarder. Je me crispais comme une mauvaise herbe qu'on arrache.

- Regardez-moi...

Arrête de me parler avec cette voix...

Il se rapprocha du bureau et se colla de tout son corps à moi, m'obligeant à m'appuyer sur la table à mon tour pour ne pas perdre l'équilibre. Son visage à quelques centimètres du mien, je sentais la panique m'envahir. Pas de la peur... Tout autre chose... C'est flou... Tout est flou ! Je vais mal ! Laisse-moi !!

Il esquissa un sourire que j'aurais presque pu suivre de mes lèvres tant nous étions proches, et je vis les siennes se remettre à bouger.^

Arrête... Tais-toi...


- Que vous est-il arrivé...?

Je ne pus m'empêcher d'exprimer de la surprise. Il... s'inquiétait vraiment... pour moi ? Tout en lui à cet instant était d'une douceur addictive. Mes yeux perdus dans les siens, son souffle contre mes lèvres, je sentis le trouble m'envahir, floutant encore plus mes pensées, les rendant légères comme des nuages, et désormais si agréables... Ses yeux. Je pourrais m'y perdre... Je m'y perds. Je veux tout oublier un instant. Ma peine. Ma colère. Ma douleur. Laissez-moi me reposer. Juste un instant...

Je me réveillais juste à temps avant que nos lèvres ne se touchent. Ma main avait glissé sur son cou pour l'attirer à moi et mon visage s'était rapproché du sien ! Je me reprenais et le repoussais. Portant une main à ma poitrine, je tentais de rassembler mes pensées rationnelles. Qu'est-ce que... j'étais sur le point de faire... ? Je portai la main à mes lèvres et m'enfuis en courant.

Tout en courant vers la sortie la plus proche, ma voix résonnait encore dans ma tête. Qu'est-ce que... j'étais sur le point de faire... ?

... Je n'en avais pas la moindre idée.

_________________
ID + LINKS + HOME + PHONE + MSN
Revenir en haut Aller en bas
Park Ji-Hyun
Admin
Park Ji-Hyun

Messages : 67
Date d'inscription : 17/02/2010
Age du personnage : 29


Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitimeMer 17 Mar - 15:38




Le trouble l'envahissait à mesure que les minutes passaient. Il n'était plus lui-même. Entre raison et extase, il se laissait aller à des pensées surement fructueuses. Son regard dériva de mes lèvres à mes yeux. Je savais qu'il commençait à abandonner le combat.

Regarde-moi. Encore. Plonge-toi dans les abimes de mes pupilles et laisse-toi aller.

Sa main vint naturellement se poser contre ma nuque et tout son corps m'attira à lui, me demandant de me coller contre lui. Ce que je fis, un sourire de victoire se posant doucement petit à petit sur mes lèvres. Je penchais ma tête pour qu'enfin, nos lèvres se rencontrent mais c'en fut l'inverse, ce qui me surpris grandement.

Ses mains me repoussèrent, enfin essayèrent, avec le peu de force qu'il lui restait. Son souffle s'accéléra et je le vis poser ses mains à plat sur sa poitrine pour essayer de réguler son rythme cardiaque. Quand il comprit enfin ce qu'il avait failli me faire, il posa sa mains sur ses lèvres et avec un regard apeuré, se retourna et courut vers la sortie.

Soupirant, je m'adossais à la fenêtre, tout en portant mes doigts à mes tempes. Pourquoi ? Si près de mon but ? Je haïssais cet ultime éclair de raison qui lui avait fait reprendre la notion de ses actions.
Mon rythme cardiaque s'apaisa lui aussi au fur et à mesure, mais j'étais...déçu ?

J'en avais vraiment eu envie ? De cet échange, même s'il avait été un peu poussé.


- Merde...

Ses pas résonnèrent encore dans le couloir. Il courait...Et je ne pouvais le laisser s'enfuir. Donnant un coup de pied dans le bureau, je partais à la recherche de mon professeur. Je décidais de prendre certains couloir par intuition. Où pouvait-il bien aller ? Surement pas en salle des profs, il devait être complètement déboussolé. Le gymnase ? Encore moins, s'il rencontrait des élèves, ceux-là capteraient tout de suite et lui poseraient mille et une questions. La cave ? Non, quand même pas. Le toit ? C'était peut-être une possibilité. Ouvrant la cage d'escaliers qui menait au toit, je montais 4 par 4 les marches quand soudain, je m'arrêtais.

Il était là, recroquevillé sur lui-même, sa tête prenant appuie sur les barrières de la rampe. Tellement abattu, pitoyable et...Seul ? J'avais déjà vécu cette situation. Pas dans les mêmes circonstances, mais, se retrouvait seul, sans personne, à affronter ses démons, je savais que c'était une période dur.

Or contrairement à moi, j'étais là. Je n'étais peut-être pas la meilleure personne qualifiait...Mais j'étais là. Après tout, n'était-ce pas moi qui l'avait mis dans cet état ? Ne perdant pas à l'esprit mon but premier, j'approchais silencieusement de son corps.


- Regardez-vous...Pourquoi vous mettre dans cet état pour si peu...

Son corps eut un léger soubresaut, laissant apparaître que ma voix l'avait sorti de ses songes. Ses yeux rencontrèrent enfin les miens. Ils étaient embués. Avait-il pleuré ? Pitoyable. Un homme ne pleure pas. Et ça se disait « exemple » ?

Soupirant, je me grattais la tête avant que sa voix ne résonne dans la cage d'escaliers.

Que faisais-je ici ? Bonne question. J'en étais moi-même de moins en moins sur. Jouant plutôt sur la carte de l'humour, je lui agitais devant le nez le papier blanc que j'avais pris la peine de prendre en passant avant de sortir. Ne savait-on jamais, si j'avais rencontré un pion ou un CPE qui était au courant de mon heure de colle. Ce papier me justifierait.


- Vous vous souvenez, vous avez dit que j'étais libre. Et ben, je me baladais et je suis tombé sur vous. Quel ironie, non ?

Pas exactement bien-sur, mais ça, je n'allais pas le lui dire. Doucement, je m'asseyais à côté de lui, sans dire un mot de plus. C'était inutile dans son état. Mais je savais que si je tentais quelque chose, je l'obtiendrais surement...ou serait-ce une claque ? Mettre à bout quelqu'un en l'harcelant était une manière tout de même assez risqué pour en sortir indemne.

Le voyant détourner la tête, je soupirais encore une fois.


- Je ne m'excuserais pas, car je n'ai rien fait qui demande votre pardon...Et je ne vous en veux pas...Rassurez-vous.

Il savait très bien que c'était moi qui l'avait attiré alors, lui dire que je ne lui en voulais pas, n'était-ce pas un peu gros ?
Je passais alors mon bras sur ses épaules, d'habitude si fortes et imposantes. Je sentis tout de même une petite résistance, qui disparue bien vite lorsque je l'attirais enfin vers moi. Là, avec mon autre main, je lui mettais sa tête contre mon épaule. A quoi bon résister ?

Humant à petite bouffée son parfum si masculin, je le serrais un peu plus fort contre moi...

Après tout, n'étais-je pas un démon ? Ce moment venait de montrer que je pouvais parfaitement le maitriser...N'est-ce pas formidable ? Une sensation grisante m'envahissait, et un léger sourire étira mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Empty
MessageSujet: Re: Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon   Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Collé mais intrigué || PV Jeong Sang Hoon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: School :: Salles de Classe :: #Etage 1-
Sauter vers:  
Theme by BIBI - Do not rip - All rights reserved - ©2010 MysteriaCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Ecoles, Académies, Pensionnat, Poudlard